La FASCIATHERAPIE

Séance de Thérapie Manuelle des fascias

Le praticien fait un bilan précis des zones de crispation fasciales et par des mouvements lents et des pressions douces et profondes, il redonne au fascia sa mobilité, sa souplesse, restaure l’équilibre fonctionnel de l’organisme, potentialise la vitalité du patient et favorise un bien-être physique et psychique.

Séance de thérapie gestuelle des fascias

Le praticien fait un bilan de la qualité du mouvement (troubles de la perception, de la fonction, de la coordination et de la conscience du mouvement) et par un guidage lent et personnalisé restaure la globalité, la coordination, la stabilité et la conscience du corps en mouvement.

Déroulement d'une séance

Les principes de globalité et d’homéostasie guident la séance de fasciathérapie. Lors de la séance, après avoir cerné votre motif de consultation, et vos antécédents, le thérapeute appose les mains sur le corps du patient. Les mains sont en « écoute » et ressentent le mouvement naturel inhérent des fascias et les éventuelles tensions ou zones de densité tissulaire. Le toucher est très fin, subtil, et doit être entrainé afin de déceler les « traumatismes » éventuels. Afin de redonner de la mobilité aux fascias le thérapeute induit de légères pressions douces. Les fascias sont une véritable matrice du corps humain. Ils sont reliés entre eux. C’est pourquoi le praticien aura cœur de s’intéresser à l’ensemble du corps, globalement afin de soulager vos douleurs. Généralement une séance dure de 45 minutes à 1 heure et peut être renouvelée 2 à 3 fois selon le motif de consultation. Une seule séance peut également être nécessaire. Il existe différentes techniques : les techniques d’ « écoute », de massage profond, le Rolfing, l’intégration posturale, le relâchement myofascia ou trigger point (pratiqué par beaucoup de thérapeutes, il vise un relâchement des tensions par des points précis nommés « points gâchettes »). L’ensemble de ces diverses thérapies vise au rétablissement de la fonction initiale des fascias, c'est-à-dire le rétablissement de son élasticité, de sa viscosité et donc de ses capacités de glissement et de plasticité.